Anatomie

Que veut dire Ganglions lymphatiques axillaires?

Les ganglions lymphatiques axillaires sont situés dans la cavité axillaire. En nombre variable de 15 à 35, ils sont tous immergés dans un espace conjonctif lâche, sous le fascia axillaire, dans la cavité axillaire.

Cette cavité est limitée antérieurement par les petits et grands muscles pectoraux, postérieurement par la grande rotonde, le sous-scapulaire et la grande dorsale, médialement par la dentée antérieure et latéralement par la rainure bicipitale de l’humérus. Les ganglions lymphatiques sont des satellites des vaisseaux typiques de cette région. Ce centre lymphatique reçoit les collecteurs lymphatiques du membre supérieur, une partie de la poitrine, la partie supérieure de l’abdomen (costale).

Groupes de ganglions lymphatiques axillaires

La subdivision opérationnelle des ganglions lymphatiques axillaires a été soigneusement décrite au début des années 1900. Une subdivision a été proposée par Oelsner, confirmant l’hypothèse d’une connexion des ganglions lymphatiques axillaires avec les parasternaux. 5 groupes de ganglions lymphatiques peuvent être identifiés, situés dans les coins d’une pyramide avec une base quadrangulaire inférieure.

En d’autres termes, il existe les groupes suivants:

  • latéral;
  • antérieur;
  • postérieur;
  • central;
  • apical.

Groupe latéral (veine brachiale ou axillaire)

Ce sont des ganglions lymphatiques brachiaux définis, généralement présents au nombre de 4 à 7 et qui sont liés à la partie postéromédiale du fascia de la veine axillaire et drainent la quasi-totalité de la lymphe du membre supérieur.

Leurs collecteurs efférents se déplacent vers les groupes centraux et apicaux.

Groupe antérieur (ou thoracique ou pectoral)

Comprend les ganglions lymphatiques pectoraux, présents en nombre de 3 à 6 et appuyés contre le muscle denté antérieur le long de l’artère thoracique latérale. Deux groupes peuvent être identifiés:

  • supérieur, le long du bord inférieur du muscle grand pectoral (2-3 espace intercostal), antérieur à l’artère thoracique latérale;
  • inférieur, à la hauteur du cinquième espace intercostal et toujours avant artère thoracique latérale.

Toujours par rapport au muscle grand pectoral, au niveau de sa marge latérale, un ou deux ganglions lymphatiques qui composent le groupe de ganglions lymphatiques Sorgius peuvent être retrouvés superficiellement.

Le groupe antérieur reçoit la lymphe qui provient des muscles de la paroi antéro-supérieure de la poitrine, des téguments, de la peau, de la région supra-ombilicale de la paroi abdominale. Étant donné que ces ganglions lymphatiques drainent plus de 75% de la lymphe qui se forme dans le sein, ils sont d’une importance clinique particulière. Leurs collecteurs efférents apportent la sève aux groupes centraux et apicaux.

Groupe postérieur (ou sous-scapulaire)

Ce sont les ganglions lymphatiques sous-scapulaires, généralement de 2 à 6, et sont situés dans la partie postérieure de l’aisselle, appuyés contre l’artère sous-scapulaire dont le cours suit. Ils sont croisés:

  • en arrière, du nerf au gros muscle rond;
  • en avant, du nerf au gros muscle dorsal.

Oelsner comprend également dans ce groupe les ganglions lymphatiques situés près du coin inférieur de l’omoplate, entre l’espace conjonctif qui sépare le petit rond du grand rond.

Leurs canaux efférents transportent la lymphe vers les groupes central et apical.

Groupe central

Ils sont au nombre de 3-5 et sont dispersés dans le tissu adipeux de la base de l’aisselle; ils reçoivent la lymphe qui provient des ganglions lymphatiques des autres groupes axillaires. Leurs canaux efférents sont dirigés vers les ganglions lymphatiques du groupe apical.

Groupe apical

Ils sont définis comme des ganglions lymphatiques sous-claviculaires, présents en nombre variant entre 6 et 12, et sont placés dans la partie supérieure de l’aisselle, derrière le muscle pectoral, et médialement à la veine axillaire, au point où la veine inserts céphaliques par perforation de l’aponévrose clavicoracopectorale. Ils reçoivent la sève recueillie des autres ganglions lymphatiques axillaires. Les canaux efférents de ce centre se rejoignent pour former le tronc lymphatique sous-clavier qui, à droite, avec les troncs jugulaire et médiastinal, forme le tronc lymphatique droit, à gauche il se termine généralement dans le canal thoracique.

Ajouter un commentaire