Anatomie

Que veut dire Plante du pied?

La plante du pied ou la surface plantaire du pied est, chez l’homme en position orthostatique, la surface inférieure du pied. Cette surface est de forme triangulaire, avec la base, constituée de l’articulation des têtes des os métatarsiens, face à l’avant et de l’apex, constituée du talon, face à l’arrière. La plante du pied ne repose pas complètement sur le sol mais s’élève dans la voûte plantaire, une surface concave délimitée par trois arcs, appelés arcs plantaires, qui constituent également les côtés de la surface plantaire du pied.

Arcs plantaires

De même que les arcs architecturaux, les arcs ont pour fonction de transformer les poussées verticales en poussées latérales afin de mieux répartir le poids corporel sur la petite surface du polygone de support aussi bien en position orthostatique que pendant la locomotion. Il est donc possible d’identifier dans chaque arcade plantaire à la fois les cales, constituées des os tarse et métatarsien, et la clé de voûte, la plus apicale des os qui composent l’arc et qui se caractérise par l’insertion d’un muscle de la jambe qui le soutient et empêche l’arc de s’effondrer. Il y a trois arcs plantaires dans la plante du pied, chacun situé sur un côté de la surface plantaire du pied, qui sont appelés l’arc transversal, l’arc longitudinal médial et l’arc longitudinal latéral.

Arc longitudinal médian

L’arc longitudinal médial est composé, de l’arrière vers l’avant, du talon, dont la tubérosité repose sur le sol et constitue le sommet postérieur de la plante du pied, le talus, qui repose sur le talon, le naviculaire, qui constitue la clé de voûte de l’arc, le premier os cunéiforme et le premier os métatarsien, dont la tête repose sur le sol et constitue le sommet médial de la plante du pied. Sa hauteur physiologique varie de 15 à 18 mm.

Les moyens de support se distinguent entre actif et passif; la partie passive est composée de ligament plantaire et de fascia plantaire. La partie active est composée des muscles cavitaires, dont les plus importants sont le tibial antérieur et le long péronier, auxquels s’ajoutent le fléchisseur du premier doigt, le fléchisseur commun des doigts et l’adducteur du premier doigt.

Arc latéral longitudinal

L’arc longitudinal latéral est composé, dans la partie postéro-antérieure, de calcanéus, d’éboulis, de cuboïde et de cinquième métatarsien. Le point le plus élevé de cet arc est d’environ 3 à 5 mm.

Les moyens de support peuvent être distingués entre passif et actif. La partie passive est composée de ligament plantaire et de fascia plantaire; tandis que le composant actif comprend les muscles postérieurs péroniers courts, péroniers longs et tibiaux.

Arc transversal

L’arc transversal s’étend du premier métatarsien au cinquième métatarsien.

Dans ce cas les moyens de fixité ne sont donc actifs, donc musculaires, plus précisément les muscles abducteurs du premier doigt, long péronier et tibial postérieur.

Voûte plantaire

La voûte plantaire, divisée en quatre loggias par la membrane interosseuse dorsale, la membrane interosseuse plantaire et l’aponévrose plantaire, est occupée par les muscles plantaires du pied, par les vaisseaux plantaires superficiels et profonds de la plante du pied et par la nerfs plantaires.

 

Ajouter un commentaire