Anatomie

Que veut dire Squelette (anatomie humaine)?

Le squelette humain est une structure de support placée à l’intérieur du corps, formée par un ensemble d’os et de tissu cartilagineux qui soutient le corps humain. À la naissance, le squelette humain a environ 270 os, à l’âge adulte les os sont réduits à 206 reliés entre eux par 68 articulations: pendant le développement, certains os se rejoignent. Chez un adulte moyen, le squelette représente environ 20% du poids corporel. Le squelette peut être divisé en os de la tête, os du tronc et os des membres. Les os sont répertoriés sur la liste des os du squelette humain. Les fonctions du squelette sont les suivantes:

  • soutien
  • protection des parties molles et délicates, telles que le crâne et la cage thoracique
  • équilibre, ainsi que les muscles et les articulations sous le contrôle des nerfs
  • mouvement, étant strictement liés aux muscles
  • érythropoïétiques et hématopoïétiques, c’est-à-dire la production de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes à travers la moelle osseuse
  • plastique, c’est-à-dire qu’il donne forme au corps
  • dépôt de sels minéraux

Disposition des cartilages

Les cartilages font également partie du squelette comprenant: les cartilages des surfaces articulaires, les disques et les ménisques, la partie cartilagineuse des côtes, certains plus indépendants:

  • de l’oreille
    • cartilage auriculaire (2)
    • cartilage du tube auditif (2)
  • du nez
    • cartilage du septum (1)
    • cartilage latéral (2)
    • cartilage de l’aile supérieure (2)
    • cartilages ac cessions nasales (ailes mineures, sésamoïdes, nez-nasal: jusqu’à 10)
  • du larynx
    • cartilage cricoïde (1)
    • cartilage thyroïdien (1)
    • cartilage épiglottique (1)
    • cartilage aryténoïde (2)
    • cartilages accessoires du larynx (corniculé, triticee, cunéiforme, sésamoïde, procricoïde: 7)
  • de la trachée et des bronches
    • cartilage trachéal (15-20)
    • éperon ou coque trachéale
    • cartilages bronchiques
    • plaques cartilagineuses (irrégulières)

Classifications des os

Le squelette adulte est composé de 206 os.

Les os peuvent être divisés par rapport à la structure en:

  • os compact, qui semble homogène et dense;
  • os spongieux, composé d’un réseau de barres et de plaques osseuses qui renferment des cavités plus ou moins grandes.

Les os peuvent être divisés en:

  • inégaux, situés sur la ligne médiane du corps;
  • même, placés sur les côtés de la ligne médiane.

Ils sont également divisés en:

  • longs, la longueur prévaut sur la largeur et l’épaisseur , se composent d’un corps central ou d’une diaphyse composée d’os compact et de deux extrémités ou d’une épiphyse composée d’os spongieux (par exemple, le fémur);
  • courtes, généralement elles sont cuboïdes composées principalement d’os spongieux (par exemple le poignet);
  • plats, ce sont des stratifiés minces et généralement incurvés, ils sont constitués de deux couches minces d’os compact entre lesquelles une couche d’os spongieux est incluse (par exemple, omoplate);
  • irrégulière, de forme complexe et de surfaces anguleuses creuses , court ou aplati (e s. vertèbre);
  • sesamoïdes, aplatis, petits et arrondis et se développent intérieurement dans les tendons (ex. patella);
  • wormian ou sutural, aplati, petit et de forme indéfinie, se trouvent dans les sutures des os du crâne.

Comment sont les os selon l’âge

Dans les premiers stades de développement, le les os longs sont formés de cartilage hyalin et les os plats du crâne sont en fait des membranes fibreuses. Pendant le développement du fœtus, les os plats et longs sont en forme et sont largement remplacés par des os. À la naissance, il y a encore des fontaines crâniennes pour permettre le développement ultérieur du cerveau, mais au cours de la 2e année de vie, elles s’ossifient complètement. À la fin de l’adolescence, les plaques épiphysaires des os longs qui permettent une croissance longitudinale pendant l’enfance se sont complètement ossifiées et donc la croissance des os longs s’arrête.

Le squelette change tout au long de sa vie, mais les changements les plus drastiques se produisent pendant l’enfance. À la naissance, le neurocrâne du nourrisson est disproportionné par rapport au visage. La croissance rapide du neurocrâne avant et après la naissance est liée à la croissance du cerveau. À 2 ans, la taille du crâne est 2/3 de celle de l’âge adulte, dimensions qui sont atteintes vers 8-9 ans. Les courbures dites primaires sont présentes à la naissance et sont convexes en arrière, de sorte que la colonne vertébrale du nouveau-né est arquée comme celle des animaux à quatre pattes.

Chez les jeunes, la croissance du squelette détermine non seulement l’augmentation de la longueur et de la taille du corps, mais change également ses proportions.

Pendant la puberté, le bassin féminin s’élargit pour prédisposer à la grossesse, tandis que le squelette masculin devient globalement plus robuste. Après avoir atteint la hauteur finale jusqu’au moyen âge, le squelette, dans des conditions normales, ne subit que de petites modifications.

Pour rester structurellement sains, les os doivent être sollicités mécaniquement. Dans des conditions de ralenti, les os deviennent plus minces et cassants, c’est pourquoi les fractures sont le problème osseux le plus courant chez les personnes âgées.

Structure et apparence

La substance fondamentale des os frais est constituée de (données fournies par Hulgen):

  • substance inorganique, 55,28%
  • substance organique, 27,72%
  • eau, 17%.

La substance organique est l’ossine; pour l’isoler, l’os est traité avec un acide: les substances inorganiques se dissolvent, mais l’os conserve sa forme primitive.

La partie inorganique se compose de:

  • phosphate de calcium, 83,89-85,90%
  • carbonate de calcium, 9,06-11,00%
  • phosphate de magnésium, 1,04 -1,84%
  • fluorure de calcium, 3,20-0,70%.

Tables Manouvrier

Les tables Manouvrier fournissent les mesures moyennes des os longs humains, en fonction du sexe et hauteur du sujet.

Maladies osseuses

  • Ostéoporose: c’est la perte de masse osseuse qui entraîne l’amincissement et la fragilité des segments squelettiques. L’ostéoporose apparaît généralement dans la vieillesse, en particulier chez les femmes, et affecte particulièrement la colonne vertébrale et le cou du fémur. D’autres facteurs qui peuvent y contribuer sont un régime pauvre en calcium et en protéines, un manque de vitamine D, le tabagisme et un exercice physique insuffisant qui sollicite mécaniquement les os.
  • L’arthrose: c’est la forme la plus fréquente de maladie articulaire dégénérative chronique, ce qui se produit généralement dans la vieillesse. Dans l’arthrose, le cartilage articulaire se ramollit, s’use et finit par se casser. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l’os (où il n’est plus recouvert de cartilage) prolifère autour des bords du cartilage érodé donnant naissance à des spicules osseux qui, faisant saillie dans la cavité, limitent le mouvement de l’articulation. Les patients se plaignent au début du mouvement de raideur articulaire qui diminue ensuite avec l’activité. Les articulations les plus touchées sont celles des doigts des mains, de la colonne cervicale et lombaire, du genou et de la hanche. L’évolution de l’arthrose est généralement lente et irréversible mais rarement invalidante; elle est atténuée par l’utilisation d’anesthésiques doux.
  • Polyarthrite rhumatoïde: c’est une maladie inflammatoire chronique. Survient généralement entre 30 et 40 ans; l’incidence est trois fois plus élevée chez les femmes que chez les hommes. En général, plusieurs articulations sont affectées simultanément et symétriquement. Les articulations les plus fréquemment touchées sont celles des doigts, du poignet, de la hanche et des pieds. La RA est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire du corps essaie d’autodestruire ses tissus. Elle survient avec un gonflement des articulations, le cartilage articulaire est progressivement plus émietté et détruit et du tissu cicatriciel se forme qui finit par s’ossifier en déformant les articulations. La RA ne progresse pas toujours au stade de la déformation mais elle implique dans tous les cas une limitation des mouvements articulaires et une symptomatologie douloureuse sévère.
  • L’arthrite goutteuse: c’est une maladie dans laquelle l’acide urique s’accumule dans le sang et peut dépôt sous forme de cristaux dans les tissus mous des articulations; affecte généralement une seule articulation souvent le gros orteil. La goutte est plus fréquente chez l’homme et survient rarement avant l’âge de 30 ans, des facteurs génétiques sont impliqués. Si elle est négligée, la goutte peut être extrêmement dévastatrice car elle entraîne la fusion des têtes osseuses des articulations touchées et leur immobilité qui en résulte.

 

Ajouter un commentaire