Anatomie

Que veut dire Système de porte?

Dans la circulation systémique, les artères se divisent jusqu’aux capillaires, qui se rassemblent ensuite dans les veines, qui atteignent le cœur. Lorsque, d’autre part, les veines provenant d’un lit capillaire sont divisées une deuxième fois en d’autres capillaires, on peut parler d’un système de portail, du latin veine portée (« veine de la porte », ou plus simplement « veine porte »).

Ces systèmes récapillaires, peuvent être trouvés aux niveaux pituitaire, hépatique et surrénalien.

Description

En anatomie et embryologie comparées, « système porte » signifie une ou plusieurs veines, nées de la confluence de capillaires, qui à leur tour se ramifient en un système d’autres capillaires; cela peut se produire à l’intérieur d’un organe, et dans ce cas, la veine d’origine peut être conceptuellement divisée en la partie afférente à cet organe (la veine « porte »), et dans la partie efférente, qui atteint ensuite le cercle veineux général [19659002] Les organes qui présentent un système veineux porte dans le corps humain sont le foie, l’hypophyse, la glande surrénale, le rein primitif (mésonéphros). Le système porte rénal se trouve dans presque tous les vertébrés, mais chez les animaux dits « supérieurs », il disparaît au fur et à mesure que le processus de développement embryonnaire progresse.

Le concept d’un système de portail ne doit pas être confondu avec celui d’un réseau admirable: dans un système de portail, il y a deux réseaux admirables, l’un qui collecte et transporte le sang dans la veine interposé entre les lits capillaires, et l’autre qui l’emporte, jusqu’à à la circulation sanguine dirigée vers le cœur.

Système portail hypothalamo-hypophyse

Le système vasculaire hypothalamo-hypophyse a une signification purement fonctionnelle et permet à l’hypothalamus de contrôler l’hypophyse antérieure sans connexion neuronale directe: les artères du pédoncule hypophysaire forment un système des capillaires, sur lesquels se terminent les axones des neurones neurosécréteurs de l’hypothalamus, qui déchargent leurs facteurs hormonaux dans les vaisseaux précités. Des veinules du pédoncule hypophysaire, le sang passe aux veinules de l’adénohypophyse, dont les cellules reçoivent les facteurs qui viennent de pénétrer dans le sang; le sang atteint enfin les veines des sinus caverneux.

Plus précisément, l’hypophyse reçoit du sang artériel de certaines branches supérieures et d’une seule branche inférieure de l’artère carotide interne.

  • Les branches artérielles hypophysaires supérieures proviennent de la portion supraclinoïde de l’artère carotide interne et des artères cérébrales antérieures et postérieures; ils forment un anneau autour du pédicule infundibulaire hypophysaire, et l’éminence médiane, le pars tuberalis adénohypophysaire, et le pédoncule lui-même sont pulvérisés.
  • La branche artérielle hypophysaire inférieure provient de la partie caverneuse de l’artère carotide interne.

Le pars distalis adénohypophysaire est donc dépourvu de vascularisation directe du sang artériel, mais est pourvu d’un système de portail hypothalamo-hypophyse, qui assure une communication hormonale directe entre l’hypothalamus ci-dessus et l’adénohypophyse. Dans l’éminence médiane, les artères hypophysaires supérieures sont réduites à des capillaires fenêtrés, qui forment le plexus capillaire primaire. À partir de ce plexus se forment les veines portes hypophysaires qui descendent le long de la pars tuberalis et qui, ayant atteint la pars distalis adénohypophysaire, constituent le plexus capillaire secondaire. Ce réseau vasculaire transporte les hormones de libération (HR) produites par l’hypothalamus et permet à l’adénohypophyse de les recevoir en peu de temps, établissant une communication directe.

Le drainage veineux de la neurohypophyse et de l’adénohypophyse se produit principalement par les veines pituitaires inférieures, qui pénètrent dans les sinus duraux veineux, en particulier dans le sinus caverneux, et permettent aux hormones libérées par la glande, et donc aux organes cibles respectifs, de circuler. Il existe également deux autres possibilités de drainage de la neurohypophyse: vers l’adénohypophyse et vers l’hypothalamus; cette dernière voie représente une voie de régulation directe avec rétroaction négative sur l’hypothalamus, avantageuse en terme de temps car elle inhibe la libération de l’HR, avant que les hormones hypophysaires ne complètent l’ensemble du chemin systémique.

Système de portail hépatique

Le système de portail hépatique est le moyen qui permet au foie de traiter les éléments absorbés par l’intestin. Le système se compose d’une seule veine, la veine porte hépatique, qui provient de la confluence de la veine mésentérique supérieure avec le tronc veineux composé de veine splénique et de veine mésentérique inférieure; puis la veine gastrique gauche est également jointe.

Ayant atteint le foie, la veine porte se divise en lit capillaire, pour distribuer le sang à tous les hépatocytes.

Système porte surrénalien

Les 3 artères surrénales, arrivées à la périphérie de la glande, se ramifient pour donner naissance à deux ordres d’artérioles: les artérioles courtes et longues. Les longues artérioles vont directement à la médullaire et n’alimentent que la médullaire (elles ne sont capillaires qu’ici). Les artérioles courtes, en revanche, se capillarisent pour la première fois dans le cortex, en particulier à la frontière entre la zone glomérulaire et fasciculée, puis donnent naissance à des veinules qui descendent dans la médullaire et se capillarisent une seconde fois. Il existe alors un système capillaire-veine-capillaire-veine qui représente un autre exemple de système porte.

Ajouter un commentaire