Anatomie

Que veut dire Vésicules synaptiques?

Les vésicules synaptiques sont définies comme les organites sous-cellulaires responsables du stockage, du transport intracellulaire et de la libération dans le compartiment inter-synaptique des neurotransmetteurs.

La découverte des vésicules synaptiques

Dans les années 1950, Castillo et Katz ont formulé la théorie selon laquelle les neurotransmetteurs sont libérés dans des paquets unitaires appelés quanta, au cours de ces mêmes années, grâce aux premières photographies prises au microscope électronique, il a été possible de démontrer la existence de petites vésicules au niveau des terminaisons pré-synaptiques de la jonction neuromusculaire. Les nouvelles photographies ont permis à Castillo et Katz de supposer que les vésicules étaient les organes dépositaires des quanta de neurotransmetteurs.

Grâce à l’amélioration du microscope électronique et à l’introduction de techniques de congélation-fracturation, des images haute résolution des terminaisons pré-synaptiques au niveau de la jonction neuromusculaire ont été obtenues; grâce à ces images, Sanford Palay a observé que les vésicules n’étaient pas disposées de manière homogène et que sur la membrane pré-synaptique il y avait des zones de densité plus élevée appelées zones actives. Par la suite, les expériences de René Couteaux ont montré que les vésicules s’accumulaient en ligne le long des bords des zones actives.

Caractéristiques morphologiques et luxation

Les premières vésicules identifiées au microscope électronique sont caractérisées par:

  • Petites dimensions.
  • Couleur claire à faible densité.
  • Forme ovale.
  • Diamètre d’environ 40- 50 nm.
  • Localisation près de la membrane pré-synaptique en correspondance avec les zones actives.

Au niveau des terminaisons pré-synaptiques de certains neurones, des vésicules grosses et sombres peuvent également être présentes (généralement situées dans la partie la plus interne de la terminaison synaptique) qui contiennent des transmetteurs peptidiques.

Compte tenu de la localisation cytologique particulière et du contenu des neurotransmetteurs, ces vésicules ont été appelées vésicules synaptiques.

Les vésicules sont initialement produites en traitant, dans le corps cellulaire (soma) des neurones, des matériaux du réticulum endoplasmique et de l’appareil de Golgi.

Libération de neurotransmetteurs

D’autres photographies au microscope électronique ont mis en évidence la présence de zones oméga en correspondance avec les zones actives. D’autres études ont montré que les neurotransmetteurs sont libérés par exocytose des vésicules synaptiques au niveau des zones actives du compartiment synaptique; les zones oméga étaient en fait le résultat de la fusion de la membrane synaptique des vésicules avec la membrane pré-synaptique du neurone. La libération des neurotransmetteurs s’effectue donc grâce à la fusion des vésicules synaptiques avec la membrane pré-synaptique.

Biochimie des vésicules synaptiques

Des expériences biochimiques ont montré que les vésicules synaptiques sont délimitées par une membrane constituée d’une double couche lipidique organisée selon le modèle de la mosaïque fluide. Les protéines de reconnaissance, de transport, d’ancrage et d’exocytose sont immergées à l’intérieur de la double couche.

 

Ajouter un commentaire